slider-nouveau-site-internet-nv-logoV2

SOLIDARITÉ devient SOL

Comme nous vous l’avions annoncé, après plus de 35 ans d’existence, SOL a décidé de faire peau neuve

« Solidarité » devient ainsi SOL, Alternatives agroécologiques et solidaires.

Découvrez dès à présent notre nouveau site internet, nos outils et notre logo pour mieux vous informer.

 

Notre priorité : «  Replacer l’Homme au cœur de son environnement »

Aujourd’hui, notre association a décidé de recentrer sa finalité autour de 2 thématiques :

  • Accès à une agriculture paysanne : agroécologie, agriculture biologique, communautaire
  • Protection des ressources naturelles et de la biodiversité

– Par le développement des activités génératrices d’emplois et la formation

– Par la valorisation des cultures locales

– Par l’information, la sensibilisation, la mobilisation

P1180541

Pour qui ? « Autonomie des populations »

SOL souhaite participer dans un véritable esprit de solidarité à la satisfaction des besoins essentiels des agriculteurs paysans et à la valorisation de leurs rôles dans la société.

SOL continue ainsi son appui aux initiatives en Afrique et en Asie et ouvre une activité « projets » en France, en encourageant des programmes alternatifs au service des exclus afin de les aider à conquérir leur autonomie.

Via son réseau d’experts (agroéconomistes, agriculteurs bio…), SOL a développé une véritable expertise et notamment d’analyses des politiques agricoles mondiales et de leurs conséquences pour les petits paysans, notamment en Afrique de l’Ouest, en France et en Inde.

 

Notre vision reste la même : « Être passeur de changement »

Nous avons assisté depuis plus 30 ans, à l’imposition d’un modèle unique de développement économique et social.  Face à ce modèle qui a montré ses limites (crises économiques, exclusion et misère sociale, crise écologique[1], répartition inéquitable de l’accès aux ressources et aux richesses produites dans les pays amenant à la domination culturelle et démobilisation politique, etc.) SOL agit  et participe ainsi à l’émergence d’une société respectueuse des générations futures.

 

Pour SOL, il n’y a pas un seul modèle d’organisation sociale pour accéder au bien-être et à l’autonomie des peuples de la planète. Notre vision de la société est celle d’une société acceptable et conviviale[2] pour tous, pour laquelle la diversité culturelle et la pluralité des visions sont une force. Pour nous, il faut aujourd’hui penser et expérimenter d’autres formes d’organisations de la société.

Farmer contribution in navdanya

Face à ces constats, SOL a dès sa création il y a 35 ans, travaillé à la recherche et la diffusion d’alternatives

 
Une thématique centrale : l’agriculture, au service de l’Homme et de son écosystème

« Pour une agriculture qui nourrit les hommes durablement : le modèle de l’agroécologie et de l’agriculture paysanne »

  • Pour une agriculture favorisant l’accès aux ressources naturelles
  • Pour une agriculture locale prenant en compte les territoires
  • Pour une agriculture citoyenne
  • Pour une agriculture consciente d’une juste répartition des richesses et d’échanges économiques respectueux
  • Pour une agriculture assurant l’égalité entre les hommes et les femmes

 

 

[1] Epuisement des ressources énergétiques, dégradation de l’environnement, effet de serredérèglement du climat, diminution de la biodiversité,  dégradation de la santé des populations

[2]Pour Ivan Illich, penseur de la convivialité, la société conviviale est une pratique sociale. Il faut en inventer les outils ou nous approprier les outils existants (mécanismes de développement, dispositifs  et institutions) et les réorienter vers la convivialité. La convivialité est utilisée ici pour qualifier à la fois des outils dont la fonction est déterminée par celui qui les manie plutôt que par celui qui les conçoit, et un type de société post-industrielle caractérisé par ces outils, l’autonomie et l’interdépendance.