COP23 : le projet Graines de l’Espoir mis à l’honneur

Le 12 novembre 2017, en marge de la COP 23 qui se déroulait à Bonn (Allemagne), le travail de l’association SOL et son partenaire local indien, Navdanya, sur le projet Graines de l’Espoir a eu l’honneur d’être récompensé par le prix Solutions Genre et Climat organisé par le WECF et l’agence onusienne Women and Gender Constitiency (UNFCCC). Cette reconnaissance prouve à quel point l’enjeu climatique et l’autonomisation des femmes ici et ailleurs sont fortement liés.

COP23award5Ne pas oublier les femmes dans la lutte contre le changement climatique
Le 12 novembre 2017 à Bonn, le projet Graines de l’Espoir, mis en place en Inde depuis 2010 par l’association SOL et son partenaire local, l’ONG Navdanya (fondée par Vandana Shiva, prix Nobel alternatif en 1993), a été récompensé par le prix Solutions Genre et Climat dans la catégorie « Les solutions climat non-techniques ». Cette récompense, remise en pleine COP 23, souligne l’importance des femmes dans la lutte contre le changement climatique. Près de 90 projets essentiels pour notre avenir, durables, incitant à l’égalité entre femmes et hommes, et mis en place dans les 4 coins du monde, ont été présentés durant ce prix.

Découvrez l’interview des Responsables des programmes de SOL et de Navdanya  réalisée par l’UNFCCC suite à la remise du prix en cliquant ici.

En 2016, le projet a déjà été lauréat des 100 projets pour le climat, initiative mise en place par Ségolène Royal, alors ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer.

L’autonomisation des femmes, leviers du changement
Le projet Graines de l’Espoir a commencé sa phase 2 en octobre 2015 avec pour objectif de développer l’autonomie économique, alimentaire et la résilience aux changements climatiques d’intensité grandissante des petites communautés paysannes en Inde du Nord (dans l’Etat del’Uttarakhand).
Actuellement, le projet a permis d’intégrer 258 paysannes de 16 villages au projet et de sensibiliser plus de 10 000 personnes à l’importance de l’agroécologie et de la conservation des semences paysannes pour l’autonomie des 18_07 Dandipur (35)paysannes, pour la protection de la biodiversité locale et enfin pour l’adaptation aux changements climatiques. Pour aller plus loin, 5 semences spécifiquement adaptées aux évolutions du climat local sont actuellement testées dans les champs des 67 gardiennes de semences et à la ferme de l’ONG Navdanya pour être ensuite multipliées et distribuées au plus grand nombre. Mais l’autonomie passe aussi par le soutien au sein même des communautés, c’est pour cela que 11 groupes d’entraides féminins sont appuyés et suivis, dans l’optique de développer d’autres activités génératrices de revenus.
Retrouvez les résultats de la phase 1 en cliquant ici.

Mise en action nécessaire en Inde
En Inde, 2e pays le plus peuplé au monde, la croissance économique se fait souvent aux dépens de l’environnement et de la biodiversité, pourtant très riches. Les évènements climatiques extrêmes se multiplient, fragilisant les populations rurales qui dépendent des ressources naturelles pour vivre. En parallèle,

Food processing training local villages (3)

200 000 paysans indiens se sont suicidés en 20 ans, suite aux conséquences néfastes de la Révolution Verte et de la marginalisation des paysans. Dans ce contexte, il est indispensable de former les communautés à l’agroécologie et à la conservation des semences locales, et particulièrement  les femmes qui jouent un rôle central dans la préservation de l’environnement et la transmission des savoirs. Cela pour leur permettre d’atteindre une autonomie alimentaire et économique tout en protégeant la biodiversité locale.

 

 

Contacts Presse:
Axelle NAWROT (SOL) – axelle.nawrot[at]sol-asso.fr – 01 48 78 33 26