INDE Une fédération de groupes d’entraide (2011-2013)

Aider les hommes et les femmes du Rajasthan à conquérir leur autonomie par la formation d’une fédération de groupes d’entraide leur offrant l’accès à la formation professionnelle et à l’emploi et portant leur voix auprès des autorités et de leurs communautés

Contexte : Le Rajasthan est l’un des Etats les plus pauvres de l’Inde. Son économie est principalement liée à l’agriculture. La zone rurale d’Amber Block  compte 192 villages, l’économie est principalement agricole mais la sécheresse devient de plus en plus problématique, affectant la production et les revenus familiaux en conséquence.

La difficile situation financière des familles, tout comme la situation de migration des hommes renforcent la discrimination à l’égard des femmes, qui restent à la maison. Les violences domestiques envers les femmes et les enfants sont accrus (l’alcoolisme des hommes est une problématique forte dans certains villages d’intervention).

Cette situation est accentuée par d’autres inégalités : dans les 15 villages ciblés par le projet, le taux d’alphabétisation des femmes avoisine 20% contre 45% pour les hommes.

Groupe d'entraide

Zone du projet : INDE, Rajasthan, District de Jaipur, Amber Block, dans 15 villages.

Durée : novembre 2011 à mars 2013

Objectifs : créer la première fédération de groupes d’entraide (Self  Help Groups : SHG) du Rajasthan, permettant aux hommes et aux femmes d’accéder à la formation, l’emploi et de porter leur parole en contribuant ainsi à leur autonomie et leur liberté.

Bénéficiaires : 70 Self Help Group organisés en une fédération de 828 femmes membres. Les bénéficiaires indirects correspondent à 73439 dont 40 114 hommes et 33 325 femmes des villages alentours.

Actions menées :

Un pré-projet de 3 mois, soutenu par SOL, a permis l’introduction du projet dans les villages et une étude sur la situation des différents SHG de la zone d’Amber Block (145) débouchant sur la sélection des SHGs bénéficiaires (critères de motivation et besoins). Les différentes activités du projet sont les suivantes :

  • Activité n°1 : Sensibiliser les Self Help Group et la population de leur village sur l’existence du projet et leur expliquer l’utilité des formations, le rôle de JKSMS. L’idée d’information et de sensibilisation, notamment via le théâtre des opprimés, est un élément fort de la première année de projet qui vise à la mobilisation, la motivation et surtout l’acceptation et la reconnaissance par les hommes du droit et de l’intérêt du travail autonome des femmes et des SHG.
  • Activité n°2 : L’étude approfondie des besoins locaux et l’étude de marché, afin de cibler la demande, et évaluer les opportunités en termes d’activités économique des femmes à l’échelle locale.
  • Activité n°3 : Sensibilisation des villageois axée sur le genre, sur les diverses discriminations et violences faites envers les femmes d’une part et sur le droit de travail des femmes d’autre part.

Le théâtre forum est encore au cœur de la sensibilisation avec pour thèmes : rôle des femmes dans la société, le besoin de formation, le respect du travail des femmes.

Groupe d'entraide

Activité n°4 : Formation de base pour les femmes : Rappel du rôle et du fonctionnement d’un SHG ; travail sur les différents types de documents relatifs ; cours d’alphabétisation pour apprendre à lire, écrire et compter ; Visite de banques pour mieux comprendre ces partenaires et leur fonctionnement.

  • Activité n°5 : Accès des membres des SHG à la protection sociale
  • Activité n°6 : Visites et mise en réseau avec les institutions pour services aux SHG : Banques (comptes des SHG), ONG, Institutions publiques etc.
  • Activité n°7 : Formations en management pour les SHGs : savoir comment utiliser les Banques et organismes de micro finance et comment  éviter les pièges (contre le surendettement) ; Comptabilité/Ressources Humaines ; Marketing ; Qualité ; Commerce équitable ; Fiscalité, etc.
  • Activité n°8 : Formation professionnelle et technique des SHG : développer et améliorer leur savoir-faire, former le groupe à l’utilisation de nouvelles machines, améliorer leurs connaissances du marché, former le groupe au packaging de leur production.
  • Activité n°9 : Création de la fédération de SHG : la fédération aura pour objectif d’assurer la continuité des SHG une fois le projet terminé et ce, au travers de 4 activités : trouver de nouvelles opportunités de marchés, mettre à disposition des formations, être le lien entre les SHG et les institutions, résoudre les problèmes sociaux que rencontrent les membres des SHG (violence domestique, discriminations…)

Résultats attendus : 

  • La population des 15 villages cibles est informée et sensibilisée sur le droit des femmes au travail, à l’égalité, sur les discriminations à leur égard et sur l’intérêt du travail féminin et des SHG.
  • 70 SHG féminins ont renforcer leurs capacités afin d’assurer leur activité et leur pérennité
  • 828 femmes membres des SHG voient leurs revenus et leur situation familiale s’améliorer
  • Grâce à la Fédération, les SHG diposent d’un organe qui les représente, les accompagne et qui défend leurs intérêts.

Notre partenaire local : JKSMS (Jan kala Sahitya Manch Sanshta)

 

Retrouvez nous sur Facebook pour découvrir de nouvelles photos du projet!

Bouton-Facebook