Printemps des projets: Bilan des dernières avancées projets France-Inde !

C’est le printemps des projets solidaires de SOL, en France, en Inde et au Sénégal. Une belle occasion pour vous donner les dernières nouvelles de ces alternatives essentielles. Grâce à  votre appui indispensable, nous pouvons pérenniser ces projets avec nos partenaires locaux. Soutien primordial pour l’amorçage des projets et qui permet aux bénéficiaires d’accéder à l’autonomie en moyenne au bout de 4 ans.

 

Les « Graines de l’Espoir », succès du projet indien qui s’agrandit

Par exemple dans le cadre de la deuxième phase de projet « les Graines de l’Espoir » en Inde, 237 agricultrices ont été formées dans 16 villageset converties à l’agroécologie en 1 an. Le projet a pour but de développer l’autonomie économique, alimentaire et la résilience aux changements climatiques des petites communautés paysannes. En parallèle les 486 paysan-ne-s de la première phase du projet continuent d’être suivies et 5 jardins écoles sont actuellement en cours de création. 10 groupes d’entraides ont aussi été créés pour 119 femmes et 43 gardiennes de semences ont été formées. L’objectif cette année est de continuer les formations en agroécologie, en conservation des semences, en transformation alimentaire (46 formées cette année), d’appuyer les canaux de vente de leur surplus en circuits courts, et enfin d’identifier des semences locales résilientes au changement climatique.

citation
gdl« Il est important pour nous de faire pousser notre propre nourriture à la maison. C’est meilleur pour notre santé de cultiver nos légumes sans produits chimiques, c’est également moins cher et nos produits ont plus de goût. Maintenant, nous cultivons 10 à 12 variétés de légumes et de plantes différentes chaque saison. Nous avons participé à des formations sur l’agriculture biologique, sur la fabrication de pickles et sur l’importance pour notre santé de la nourriture sans produits chimiques. Maintenant, nous sauvegardons nos semences et n’en achetons quasiment aucune au marché.» 
Groupe de paysannes du village Lower Charbha citation

 

L’extension du réseau « Bio-Ecole » pour sensibiliser toujours plus d’enfants à la protection de l’environnement et à l’agriculture biologique.

 

bio ecoleSur le projet « Bio-Écoles » en Inde, l’équipe a accueilli Raj, le nouveau coordinateur local du projet. Il encadre les 34 jardins-écoles créés ainsi que les 8 qui sont en cours de création. En Mars, l’éco-centre Catamaran, qui soutien « Bio-Écoles » a pu accueillir 3 écoles pour des formations sur la gestion des déchets, la découverte et la protection des tortues marines. Etant donné le succès des formations et les demandes d’écoles à rejoindre le projet, une formation supplémentaire des enseignants est prévue en Juillet 2017.

 

« Biofermes Internationales », éclosion d’un projet mondial

 

Le projet « Biofermes Internationales » (Anciennement « Biofermes Internationales »)  favorise l’innovation, l’expérimentation et l’appropriation par le plus grand nombre, de modèles d’agriculture viables, vivables et reproductibles, en s’appuyant sur un réseau de petites structures agricoles dans plusieurs pays.

 

En France, après un an de projet sur « Biofermes Internationales », 100 stagiaires ont été formés à l’agriculture biologique et ses filières et 15 stagiaires ont pu découvrir le métier de paysan, en vue de leur futur installation dans un réseau de 4 fermes formatrices. Cet été, c’est le conservatoire pédagogique du projet qui va ouvrir afin de sensibiliser le public et les stagiaires du projet à l’importance de la conservation des semences anciennes. Enfin, cette année, un appui particulier sera porté au développement du réseau de fermes formatrices en agroécologie paysanne ainsi qu’au réseau d’échange des stagiaires formés.

citation

bioferme« Le module de formation chez un maraîcher bio indépendant, grâce à l’appui de SOL, m’a permis de compléter la première formation agriculture bio et filière. Cela m’a énormément plu et m’a permis de me projeter sur le métier de maraîchère sur petite surface. Les formateurs, les rencontres et le lieu de formation sont des éléments extrêmement favorables à l’épanouissement, à la découverte et la pratique de cette activité.  Merci à l’équipe pédagogique de Sainte Marthe et à SOL de m’avoir fait vivre cette expérience ! «  Chloé, formée sur le module 2  compagnonnage, mise en pratique citation

 

 

Grâce à votre appui, c’est une belle année pleine de projets qui est en cours et qui permet de disséminer internationalement des alternatives primordiales, autonomes, durables et protectrices de notre environnement.

 

Visitez notre page de soutien pour voir ce que financent vos dons et pour appuyer les actions de SOL…