Du nouveau sur le projet Biofermes Internationales

Le projet Biofermes Internationales a commencé en France en mars 2016 et la première session de formations à l’agroécologie à la ferme Sainte Marthe vient de se terminer en beauté avec 6 personnes sélectionnées pour commencer en juin les formations de mise en pratique dans une des 5 Biofermes actuellement partenaires du projet. Ces stages d’apprentissage de deux mois ont pour but de préparer les formés quant à leur propre installation en tant que paysans. Une belle aventure qui commence pour eux et pour le projet Microfermes Internationales !

Dans le cadre de ce module de mise en pratique, les formés bénéficieront également d’une formation à la réplication et la conservation des semences paysannes de 4 jours, à la ferme Sainte Marthe qui possède ce savoir-faire et souhaite le transmettre au plus grand nombre.

Le Conservatoire de Sainte-Marthe a été créé par Philippe Desbrosses dès 1974. Il recèle plus de 1000 variétés de graines de variétés anciennes potagères et céréalières, certifiées Bio, collectées, préservées et conservées. Devant la nécessité de sensibiliser le grand public à la conservation de la biodiversité et à l’importance des semences anciennes, la ferme Sainte Marthe souhaite, dans le cadre du projet, créer un conservatoire pédagogique qui se veut être un lieu de découverte de la biodiversité et de ses enjeux, de démonstration et d’apprentissage de savoir-faire, ouvert à tous les publics désirant se les réapproprier.

ferme-de-sainte-marthe
Ce Conservatoire pédagogique comprendra:

  • un espace de documentation multimédia (bibliothèque et vidéothèque) complet sur les qualités remarquables de ces semences anciennes, l’intérêt de leur rusticité dans le domaine de la culture, les différents mode de culture, de reproduction et de conservation de ces semences ainsi que la richesse nutritionnelle et gustative des légumes anciens,
  • un espace d’exposition et de démonstration (collection de graines de variétés anciennes, comptoir sur lequel les visiteurs pourront toucher et manipuler les graines et atelier de tri de graines qui sera rénové)
  • un espace d’expérimentation et d’apprentissage (table à semis, espace dédié à des ateliers pour enfants, supports de formation à la reproduction et conservation des semences)
  • un lieu de production de semences de variétés anciennes de grande qualité et biologiques.
  • une banque de semences comprenant plus de 1000 variétés anciennes comestibles en collection.

semence

Cet espace pédagogique vivant inaugurera un nouveau type de conservatoire, alliant conservation, culture et transmission des savoir-faire. Il s’adresse ainsi à tous les publics pour faire découvrir en un même lieu tout ce qu’il y a à savoir sur les variétés anciennes comestibles et la reproduction et conservation de semences.

Comme dans Microfermes Internationales il y a internationales, le lien avec l’Inde où le projet va également commencer va notamment se faire à travers la banque de semences de Navdanya.

En Inde, renforcement de la Banque de semence de Navdanya :
Le centre de conservation et de formation à la préservation des semences au sein de la ferme expérimentale Bija Vidyapeeth dans la Vallée de Dehradun sera également renforcé. Ce conservatoire abrite 1425 variétés de graines de variétés anciennes potagères et céréalières. Elles y sont collectées, préservées et conservées . Par ailleurs, des centaines de variétés de semences traditionnelles de céréales et légumineuses, qui avaient disparues suite à la Révolution Verte ont revu le jour au sein de 120 banques de semences communautaires dans 17 Etats indiens, dont nombre d’entre elles sont aujourd’hui indépendante du soutien de Navdanya. C’est ainsi plus de 7 millions de paysans qui font partie du réseau Navdanya et en constituent la force.

navdanay

Afin de renforcer le conservatoire, il est prévu de l’équiper avec un humidimètre pour la conservation des semences et d’un ordinateur avec imprimante pour entrer et analyser les données, notamment celles récupérées auprès des paysans lors de la collection des semences sélectionnées comme résistantes au changement climatique (Voir descriptif projet Les Graines de l’Espoir, phase II). Cela permettra d’assurer un suivi scientifique de la sélection, tout en assurant la production et la conservation des semences.

Ainsi, dans le cadre du projet, plus de 60 gardiens de semences seront formés en Inde à la conservation des semences paysannes. De plus grâce à son expérience de terrain et à son travail sur le changement climatique ces dernières années, Navdanya a pu identifier et collecter des variétés de semences reconnues pour leur résistance à la sécheresse, aux inondations, et à la salinisation des sols dans plusieurs endroits d’Inde. Un des objectifs de ce projet et de poursuivre ce travail en identifiant 10 variétés particulièrement résilientes au changement climatique dans les villages ciblés par le projet. Pour ensuite être reproduite et distribuées au plus grand nombre de paysans dans 3 états de l’Inde : l’Uttarakhand, l’Uttar Pradesh, et le Rajasthan.

Farmer contribution in navdanya

Afin de mener à bien ces activités en France et en Inde, nous avons besoin du soutien du plus grand nombre, pour soutenir vous aussi l’envol du projet Biofermes Internationales, vous pouvez participez ICI

Consultez le descriptif du projet Biofermes Internationales

Plus d’information sur le conservatoire de semences:

http://grainesdevie.net/acteurs/le-conservatoire-de-sainte-marthe
http://www.intelligenceverte.org/conservatoires-vivants