LIVRE: Défaire le développement, Refaire le monde

DSCN6390 BD

LIVRE: Défaire le développement, Refaire le monde

22,00

Les questions soulevées dans ce livre sont nombreuses et essentielles : Quels sont les « habits neufs » du développement ? L’économie criminelle est-elle l’avenir ou la vérité du développement ? Ne sommes-nous pas dans un processus de développement suicidaire ?

Catégories : ,

Description du produit

La ligne d’horizon, Paragon, 2003)

Auteurs : Jean-Louis Bato, José Bové, Edward Goldsmith, Ivan Illich, Serge Latouche, Majid Rahnema, Rajagopal, Umberto Santino, Anne-Marie Vuillemenot …

Ce livre rassemble les actes du colloque du même nom qui s’est tenu au Palais de l’UNESCO en mars 2002, Paris.

Que l’idéologie du progrès par le développement économique, y compris dans sa version « durable », n’ait jamais servi qu’à légitimer les pratiques contemporaines d’exploitation, remettant indéfiniment la question de la justice sociale, l’analyse critique l’a amplement démontré, relayé, en France, par l’association « La ligne d’horizon – les amis de François Partant ». Le colloque qu’elle a organisé avec Le Monde diplomatique et l’Unesco, avant d’en publier les actes, tenu à Paris, se proposait donc moins de poursuivre la déconstruction de la pensée économique dominante que de tracer des pistes de rechange. A partir d’expériences conduites sur le terrain, une trentaine d’intervenants du Nord comme du Sud, économistes, sociologues, anthropologues, agronomes, syndicalistes posent les jalons de ce que peut être l’« après-développement ». Pas de modèle « clés en main », mais une pépinière d’idées et de pratiques qui témoignent que d’autres mondes sont possibles.

A lire et à relire, pour la vie de l’homme et de la planète.

 

L’ère du développement fait suite à celle de la colonisation, tout comme l’ère de la mondialisation prend le relais de celle du développement. L’occidentalisation du monde et l’uniformisation planétaire se renforcent avec l’accumulation sans limite du capital sous la domination toujours accrue des firmes transnationales. La guerre économique et les inégalités ne se déploient plus seulement entre les peuples mais aussi au sein des espaces nationaux. La destruction de l’environnement est universelle. Il n’y a d’avenir écologique, culturel et politique soutenable et souhaitable qu’au-delà d’une nécessaire décolonisation de l’imaginaire. Il faut sortir non seulement de la mondialisation, mais encore du développement, en secouant le joug de la dictature de l’économie.

Les questions soulevées dans ce livre sont nombreuses et essentielles : Quels sont les « habits neufs » du développement ? L’économie criminelle est-elle l’avenir ou la vérité du développement ? Ne sommes-nous pas dans un processus de développement suicidaire ? Pourquoi ne pas laisser les pauvres tranquilles ? Comment répondre à l’oppression politique du développement ? Comment survivre au développement ? Y a-t-il des alternatives au développement ?…

Si vous voulez en savoir plus sur l’après-développement vous pouvez découvrir et commander la mallette pédagogique : « Le développement en question » sur notre site. Elle comprend une série de livres et DVD. Ce matériel permet d’éveiller des remises en question fondamentales sur le Nord, le Sud et le développement alternatif.