INDE Bio-Écoles: éducation à l’environnement (2013-2018)

Après une première phase de projet de 2013 à 2015 qui nous à permis de mettre en place un réseau de 11 écoles , le réseau a été agrandi de 64 structures supplémentaires afin de continuer à créer les jardins potagers biologiques dans l’ensemble des écoles du projets et de former ces jeunes éco-acteurs.

 
L’IDÉE
Pour lutter contre le changement climatique, les actions menées au niveau international et des gouvernements sont bien sûr essentielles, mais à l’échelle du citoyen il est indispensable de préserver les générations futures et de former les jeunes d’aujourd’hui, décideurs de demain, pour sauver la planète.
LE CONTEXTE
L’Inde, à elle seule est un vaste continent, qui avec la Chine représenteront sous peu plus de 50% de la population, de la consommation agricole et énergétique mondiale, donc un des enjeux les plus important en terme de sauvegarde de l’environnement. Avec sa population de plus d’un milliard 300 millions d’habitants aujourd’hui (la population de l’Inde a dépassé celle de la Chine), avec près de 50% de jeunes de moins de 20 ans (les plus de 60 ans représentent seulement 5%), il est absolument indispensable et  urgent de sensibiliser et de former les plus jeunes.
LE PROJET

 

Durée:  Phase I: 2013 à 2015, Phase II: Décembre 2015 à Avril 2018
Zone du projet: L’association SOL, a décidé de travailler avec les jeunes indiens des écoles du Tamil Nadu au sein d’un projet pilote initié dans le cadre et avec le support du centre de sensibilisation et de formation « CATAMARAN » dans le  sud de l’Inde près de Pondicherry.
Objectifs:
– L’objectif premier est de sensibiliser et de former le maximum d’enfants de 7 à 17 ans des écoles du Tamil Nadu à la protection de l’environnement (petite agriculture vivrière et légumière biologiques, gestion et la récupération de l’eau, gestion des déchets, utilisation des énergies renouvelables, protection de la biodiversité et notamment la biodiversité marine et la conservation du littoral, changement climatique, manières d’y remédier en tant que citoyen.)
-Le deuxième objectif est de favoriser la reproduction de ce projet pilote sur d’autres régions et structures  scolaires  grâce à une forte visibilité dont Médias, écoles, universités, inspections académiques, ministères concernés, etc.
Bénéficiaires direct: 43 000 enfants de 7 à 14 ans issus des classes défavorisées de 75 écoles en zones rurales (en majorité) et urbaines de la région de Pondichéry ainsi qu’une centaine d’étudiants de la région.
Bénéficiaires indirect: Les bénéficiaires indirects seront environ 172 000 personnes, directement sensibilisées par les enfants formés, et 3000 visiteurs du Centre Catamaran.
.
Découvrez le reportage sur le Projet « Bio-Écoles » et « CATAMARAN »

 Réalisé par Vibe’s project
LES DERNIÈRES ACTUALITÉS : un projet en pleine expansion

Depuis 2015, 13 jardins bio-écoles ont été construits et équipés avec les enfants en plus des 11 déjà existants et 6 autres écoles ont également rejoint le projet. Les premières formations et visites de cette nouvelle phase ont été organisées avec les enfants et leurs enseignants qui sont très motivés par le projet. Le projet bénéficie maintenant a 6935 enfants dans 24 écoles du Tamil Nadu.
De plus, un partenariat a été mis en place avec le « Centre d’éducation du ministère de l’environnement et des forêts » de Chennai et permet de diffuser du matériel didactique aux élèves et de former les enseignants.
Fort de son succès, le projet Bio-Ecoles est en plein expansion pour garantir une sensibilisation théorique et pratique d’un maximum d’enfants dans la région et créer un véritable réseau de Bio-écoles..
Consultez les dernières actualités en pièces jointes sur cette page
C’est donc avec grand plaisir que nous vous invitons à vous aussi contribuer à l’extension du projet « Bio écoles pour la protection de l’environnement avec les enfants du Tamil Nadu » afin de toucher de plus en plus d’élèves indiens, futurs éco-acteurs d’un nouveau monde en marche.
centre211