Passerelles paysannes

Passerelles paysannes

Assurer la transmission des savoirs et des savoir-faire des paysan·nes d’hier et d’aujourd’hui aux paysan·nes de demain

 

 

 

 

Le projet Passerelles paysannes est né d’une réflexion commune menée par plusieurs organisations travaillant sur la transmission des savoirs et savoir-faire paysans et l’installation paysanne en France. 

 

Aux origines du projet

DSCN8465Tout a commencé avec le projet Biofermes ! De ce projet a germé l’idée au sien de SOL de réunir les acteur.rices essentiel.les de l’accompagnement à l’installation paysanne et la transmission des savoirs en France. A travers nos différents échanges et activités communes, nous avons constaté que ces organisations étaient souvent peu mises en relation. L’idée première est donc de pouvoir leur permettre d’échanger et de partager leurs domaines d’expertises complémentaires et essentiels pour aider les personnes qui souhaitent s’installer.  

 

Les Rencontres Inter-Acteurs

RIA 2019Ainsi, depuis 2016, SOL a entamé une démarche de construction de ponts et de mise en réseau entre les structures accompagnant à l’installation en agriculture paysanne. Un grand nombre de publics non issus du milieu agricole (NIMA) en reconversion éprouvent des difficultés à passer du rêve à l’idée puis de l’idée au projet. Hors aujourd’hui, ils représentent 1/3 des porteurs de projets en moyenne. Cette démarche s’est concrétisée par l’organisation de 4 Rencontres Inter-acteurs autour des questions d’installation et de transmission. Ces dernières se sont tenues en septembre 2017, janvier 2018, septembre 2018 et septembre 2019. Le cinquième rencontre, qui devait avoir lieu au printemps 2020, a été reportée à cause du coronavirus.

DSC06098 BISAu fil des années, ces échanges riches et inspirants ont permis d’identifier les objectifs et les besoins des personnes concernées par ces questions, et chacun.e a pu partager ses expériences.

En parallèle, ces échanges nous ont permis de construire ensemble une grande action de plaidoyer à l’occasion du Salon de l’Agriculture 2019 : la campagne Tablons sur nos paysan·nes .

Ces rencontres rassemblent aujourd’hui de nombreuses organisations autour de ces questions de transmission et d’installation paysanne : des acteur.rices de terrain aux fondations et entreprises fortement impliquées sur ces questions, en passant par des chercheur.euses et doctorant.es rassemblés au sein d’un comité scientifique.

 RIA

RIA Comité scientifique

Un projet commun nécessaire


Face au constat alarmant des campagnes se meurent et des savoirs et savoir-faire paysans qui se perdent, il est urgent d’agir ! C’est en soutenant l’accompagnement et la formation des paysan.nes en devenir que nous permettrons la réalisation de projets économiquement, socialement et écologiquement viables et pérennes.

Plusieurs constats autour de l’accompagnement et la transmission ont amené à la réflexion de la nécessité de ce projet commun appelé : Passerelles paysannes.

 

Ferme de la Renaudière  ©Nicolas Rozier

Ferme de la Renaudière
©Nicolas Rozier

D’abord, les études récentes démontrent que plus d’1/3 des nouveaux installé·es en agriculture ne reprennent pas la ferme de leurs parents : beaucoup sont des personnes non issues du milieu agricole, aussi appelés NIMAs (source : InPACT, 2018). En effet, nous comptons environ 13 000 installations par an en France. Selon les régions, ces dernières sont réalisées de 30 à 70 % par des NIMAs : un des taux les plus hauts d’Europe ! (source : Access to Land – Europeʼs new farmers, 2018)

Ensuite, nous pouvons constater aujourd’hui une faible reconnaissance et un manque d’intérêt institutionnel pour l’accompagnement des installations en agriculture durable, paysanne, citoyenne, territoriale et respectueuse du vivant (faible valorisation de la part du gouvernement, aides à l’installation méconnues et difficiles à obtenir, …).

Pour faciliter l’installation et la transmission pour ces nouveaux·lles arrivant·es, il est d’abord urgent de rendre accessible à ces porteur·ses de projet l’ensemble des informations et compétences nécessaires à la bonne réalisation de leur projet.

C’est ainsi que SOL, en partenariat avec le réseau CIVAM, Terre de Liens, la FADEAR, le RENETA et le réseau des CREFAD, en lien avec les membres des Rencontres Inter-Acteurs et le comité scientifique qui en fait partie, ont décidé de contribuer à développer l’état des connaissances autour de l’installation paysanne. Notamment axé autour de l’accompagnement des personnes non issues du milieu agricole, le projet vise à la transmission des savoirs et savoir-faire, en passant par la formation. La complémentarité des structures, des mandats, et des fonctionnements donne à ce partenariat unique une véritable force.

Logos-partenaires-projet

Le projet Passerelles Paysannes

Dans le prolongement du volet français du projet Biofermes, Passerelles Paysannes, a pour objectifs de favoriser l’installation paysanne en facilitant l’accessibilité des informations nécessaires aux porteur·ses de projet.

IMG_20170608_145348Ainsi, le projet s’intéresse à ces porteur·ses de projets paysans et solidaires, et à leur accompagnement nécessaire pour la bonne réalisation de leur projet. En effet, d’une part ils/elles incarnent l’espoir d’un renouveau des campagnes et garantissent le développement d’un modèle agricole et alimentaire plus juste, plus sain et plus respectueux de l’environnement ; et d’autre part leur parcours et les changements qu’ils/elles portent les confrontent à des coûts d’entrée dans le métier agricole plus importants.

Grâce à ses actions de sensibilisation et de plaidoyer, le projet pourra promouvoir et diffuser :

  • la diversité des parcours possibles,
  • la nécessité de l’accompagnement,
  • et la reconnaissance et le soutien des structures qui agissent pour cet accompagnement.

Ces actions de plaidoyer viennent ainsi mettre en lumière le travail de terrain qui est déjà fait depuis de nombreuses années dans le sens d’un modèle agricole et alimentaire juste et durable.

 

La complémentarité pour accompagner la transition

Finalement, c’est une action complète qui aura lieu durant 3 ans, s’effectuant à une échelle locale, sur le terrain, avec Biofermes France, et à une échelle nationale en plaidoyer avec Passerelles Paysannes. Cette inter-complémentarité entre les actions permet de penser un changement global, cohérent et pertinent. Ce projet s’inscrit dans une réelle continuité pour SOL, quant à son implication et ses partenariats avec de multiples structures qui agissent pour ces questions

Pour aller plus loin


Je découvre le projet Biofermes Internationales

en cliquant ici


Je lis le témoignage de Julie, ancienne formée de Biofermes, sur son installation

en cliquant ici


Je soutiens les actions de SOL

en cliquant ici