SENEGAL Forum Social Mondial (2011)

Activités de valorisation des céréales tropicales dans le cadre du Forum Social Mondial (FSM) et de la Foire Internationale de l’Agriculture et des Ressources Animales (FIARA) 2011

 

  
RDV sur notre blog entièrement dédié au projet

 

 

 


Zone du projet : Sénégal, Dakar

Objectif :

  • Créer un espace d’artisanat alimentaire pour sensibiliser la population africaine à la possibilité de trouver des substituts attractifs pour les consommateurs, aux produits issus exclusivement des importations de blé (pain, biscuits, pâtisseries et pâtes) en les remplaçant par des produits maximisant la consommation de céréales locales (maïs, mil, sorgho, fonio).
  • Créer des liens et permettre aux artisans des pays du Sud d’échanger sur leur savoir-faire dans la transformation de céréales locales tropicales et de définir des stratégies communes pour la protection de leur souveraineté alimentaire.

Bénéficiaires : sensibilisation d’au moins 50 000 personnes présentes au FSM-FIARA et plus particulièrement les femmes travaillant dans la transformation alimentaire ainsi que les boulangers.

Actions menées :

  • Invitation d’artisans expérimentés avec leurs équipements pour qu’ils produisent et fassent déguster leurs produits.
  • Fabrication sur place de tortillas de maïs (avec 2 artisans mexicains), de mil (avec 2 artisans indiens) et des pains et biscuits de céréales tropicales locales produits par 2 artisans français et une nutritionniste brésilienne. Préparation de recettes locales par des transformatrices africaines (Mali et Sénégal).
  • Organisation d’une projection-débat et de 2 tables rondes :
    * Projection-débat : "Souveraineté alimentaire. Quel rôle pour la société civile ? Exemples d’actions". Film : Les sahéliennes peuvent nourrir le Sahel (Afrique Verte) et Des mains pour faire des mains pour dire (Solidarité Mathieu Soudais).
    * Table ronde : "Les nécessités et les possibilités des substituts aux pains de blé".
    * Table ronde technique et stratégique, réunissant les principaux acteurs de la filière pain : "Définir un cadre pour développer les substituts".


POUR EN SAVOIR PLUS:

 

POURQUOI un espace d’artisanat alimentaire ?

Défendre l’autosuffisance alimentaire et l’indépendance économique de l’Afrique subsaharienne (ASS).
Selon la Food and Agriculture Organization (FAO), le déficit alimentaire (hors poissons) de l’ASS a été multiplié par 4 entre 1995 et 2007. 41,4 % de ce déficit, si l’on exclut les échanges de café-cacao-thé-épices, sont imputables aux céréales, soit 5,839 Md$ en 2007.

En particulier, l’ASS produit très peu de blé si bien qu’en 2007, la production de blé ne représentait plus que 42 % des importations (contre 63 % en 1995). Par contre, l’ASS se défend mieux pour les céréales locales. Les productions ont augmenté en moyenne de plus de 2,5 % par an (maïs, sorgho et mil). Néanmoins, si les rendements du maïs sont importants, ce n’est pas le cas pour les autres céréales produites en ASS, et notamment en Afrique de l’Ouest.
Or c’est dans cette zone que le déficit en blé est le plus préoccupant : les importations nettes de blé sont passées de 1,9 Mt en 1995 à 5,1 Mt en 2007 ; la consommation par tête passant de 9,5 kg à 18,2 kg en 2007. Cette hausse de la demande a impacté le coût du blé, qui est aujourd’hui une denrée chère pour les ménages africains.

Mettre en valeur de potentiels substituts, disponibles et nutritifs, parait donc essentiel. Pour cela, il est aussi urgent de modifier les comportements alimentaires de l’ASS vis-à-vis du blé, particulièrement en Afrique de l’Ouest.

Nos précédentes expériences en la matière, notamment en Côte d’Ivoire, nous ont prouvé que c’était possible. Projet BRO.

Face au constat de la situation agricole mondiale et dans la continuité de nos précédentes actions en Afrique de l’Ouest, SOLIDARITÉ présente un projet dans le cadre du Forum Social Mondial, signant ainsi son engagement pour la construction d’alternatives au modèle de développement actuel.
A travers nos actions portées durant le forum, nous défendrons le partage d’expériences et de techniques ainsi que les initiatives locales.

Partenaire local : ROPPA

(Réseau des Organisations Paysannes et de Producteurs de l’Afrique de l’Ouest), représenté par Mamadou Cissokho (président honoraire et auteur du livre "Dieu n’est pas un paysan"), a été créé en 2000. Il regroupe des organisations de 10 pays d’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo).
Son objectif principal est de promouvoir et défendre les valeurs d’une agriculture paysanne performante et durable au service des exploitations familiales et des producteurs agricoles. Au sein de notre projet, le réseau mobilise au niveau local les producteurs, les acteurs des filières et les institutionnels impliqués dans les filières agricoles et alimentaires.

Partenaire financier : Fph

 

Retrouvez nous sur Facebook pour découvrir de nouvelles photos du projet !

Onglet-Facebook