PAC : Quelle cohérence avec le développement des agricultures paysannes du sud ?

31 octobre 2019

Découvrez la dernière publication de SOL, co-réalisée avec les membres de la Commission Agriculture et Alimentation (C2A) de Coordination Sud, autour des enjeux de la Politique agricole commune (PAC) de l’Union Européenne. Politique européenne emblématique entrée en vigueur en 1962 et représentant aujourd’hui 36 % du budget communautaire (2014-2020), son impact dépasse de loin les frontières des pays où elle s’applique. Dans ce rapport, nous présentons les effets terribles des politiques agricoles et commerciales européennes pour les paysans et paysannes du Sud, dans de nombreux domaines comme le développement, les droits humains, ou encore l’environnement.

Bouton-rapport-jaune2019

Remettre en question la PAC et la réforme à venir

Depuis sa création, la politique agricole européenne a évolué et avec elle, c’est le mode agricole et alimentaire européen qui a changé. D’ici 2021, la PAC connaîtra une nouvelle réforme. Il est alors temps pour les parlementaires européen·nes de redéfinir les priorités de cette politique et d’assurer une action juste et cohérente, répondant aux problématiques de son temps en Europe et ailleurs. Une politique solidaire, éthique, qui favorise la transition d’un système agricole et alimentaire aujourd’hui néfaste pour notre santé, celle de nos enfants et notre planète.

Quelle corrélation poser entre le dérèglement climatique à l’échelle globale, les déséquilibres au Sahel, la déforestation en Amazonie et le mode de production européen actuel ? Celle du modèle agricole et alimentaire promu par la PAC actuelle. Associée à d’autres politiques européennes, notamment commerciales et énergétiques, la PAC conditionne les évolutions du système agricole et alimentaire européen ainsi que les échanges commerciaux avec les pays tiers. Voici les caractéristiques d’un système qui engendre des effets désastreux pour le climat et les paysanneries des pays du Sud.

Selon le présent rapport, ces impacts sont principalement de trois ordres :

  • Le système agricole européen détient une responsabilité majeure en matière de réchauffement climatique. Il contribue aujourd’hui à 1/3 des émissions européennes de gaz à effets de serre. Pour ce calcul, nous prenons notamment en compte des effets liés à la déforestation dans les pays exportateurs d’huile de palme et de soja à destination de l’Europe. Effets accentués par le système d’aide de la PAC qui encourage un modèle d’agriculture industrielle et une politique commerciale sans droits de douane protecteurs. Ainsi la PAC favorise l’expansion d’une agriculture qui joue à plein contre le climat.
  • En subventionnant des productions agricoles destinées à être exportées, la PAC a déstabilisé les marchés des pays du Sud par cette pratique de dumping, facilitée également par l’absence de mécanismes de régulation des marchés européens ( Pour en savoir plus, découvrez les articles de notre experts, Jacques Berthelot en cliquant ici).
  • En soutenant les importations massives de soja pour l’alimentation animale européenne (près de 40 millions de tonnes chaque année), la PAC a des conséquences catastrophiques en Amérique du Sud. Elle y favorise : l’expansion des cultures intensives du soja et donc la déforestation ( souvent par le feu) de l’Amazonie, la pollution des sols qui met à mal la santé des populations locales, l’accaparement des terres et le déplacement forcé des communautés paysannes et rurales et des peuples premiers.

Avec ce rapport, les membres de la C2A de Coordination SUD interpellent les parlementaires et les commissaires européens, pour une véritable prise de conscience des impacts de la politique agricole européenne et appellent à une réforme juste et cohérente permettant une évolution du système agricole et alimentaire européen.

 Bouton-rapport-jaune2019

PAC ou pas cap’ ?

La prise de conscience doit se faire au sein des institutions européennes mais aussi auprès de chaque européen·nes qui financent, à travers l’impôt, cette politique. La réforme de la PAC doit permettre un changement significatif de notre manière de cultiver et de consommer : un vrai défi pour demain où nous avons tous notre rôle à jouer, tant au niveau international que local. Dans cette idée, les membres de la C2A n’ont pas réalisé qu’un rapport mais aussi une campagne de vidéos pédagogiques autour des grandes problématiques révélées par l’étude, avec l’aide de la chaîne youtube Changer le monde en 2 heures.

Comment nos exportations de blé impact l’économie locale d’Afrique de l’Ouest ?

Le business du soja vers l’Europe et catastrophe sanitaire et environnementale en Amérique du sud

Comment l’agriculture européenne actuelle détruit le climat ?

Ce rapport a été publié en octobre 2019, dans le cadre de la Commission Agriculture et Alimentation de Coordination SUD. L’étude de SOL, co-réalisée avec Action-Aid – Peuples Solidaires, le CFSI, Ingénieurs sans Frontières, Meng Landwirtschaft – Mäi Choix, SOS Faim et le Gret.

*****

Pour en savoir plus :

  • Découvrez la synthèse du rapport ICI
  • Rentrez dans le détail de la PAC et de sa réforme à travers le site Internet de la Plateforme pour une Autre PAC, dont SOL est membre actif
  • Lisez les articles, de notre expert Jacques Berthelot, sur l’impact des politiques européennes agricoles et commerciales sur les pays en développement, ICI
  • Découvrez notre projet Valorisation des Céréales Locales au Sénégal, ICI